Occupie

Espaces

Quelle est la profitabilité d’un espace de coworking?

La seconde étude mondiale sur le coworking montre que 72% de tous les espaces de coworking deviennent rentables après plus de deux ans de fonctionnement. Ces images viennent de Inspire9 à Melbourne, qui cette année s’est élargi à un plus grand emplacement

Nexudus - The white-lable management system for coworking spaces
Habu Coworking Management Software
The Coworking Survey is supported by
Coworking Resources from A to Z
The Profitability Of Coworking Spaces
Les espaces de coworking travaillent sur des principes commerciaux différents des autres sociétés. La plupart d'entre eux ne cachent pas leurs prix, pas plus qu'ils n’enferment les gens dans de longs contrats. Le climat de collaboration si prisé dans les espaces de coworking est basé sur la confiance entre les membres, et non sur la réalisation de profits. Mais peut-on réellement décrire les espaces de coworking comme efficaces quand seulement 40% des espaces sont actuellement rentable? La réponse est oui - si l'on tient compte de certains facteurs simples. Surtout le temps: 72% des espaces de coworking deviennent rentables au bout de deux ans de fonctionnement. S’ils sont privés, le taux est même plus élevé.

Tout le monde devrait tirer profit de son travail, y compris les opérateurs d’espaces de coworking. La deuxième étude mondiale sur le coworking montre que presque tous les espaces sont rentables au bout de deux ans. La majorité des espaces vivent du revenu de leurs membres, tandis qu'une autre grande partie compte sur le revenu indirect du deuxième emploi de l'opérateur - ceux dans la phase de démarrage en particulier. La pire situation financière etant pour les opérateurs de très petits espaces qui n'ont pas d’emploi secondaire ou parallèle.

Les résultats de l'étude montrent que les membres d’un espace de coworking tirent des bénéfices plus rapidement en se joignant à l’espace, que les opérateurs en font avec l'ouverture de ce même espace. La mise en place est coûteuse (une moyenne de 58.000 US $ ou 46.500 €), et les fondateurs d'espaces supportent le plus grand risque. Pour cette raison, les membres des espaces de coworking devraient être particulièrement reconnaissants envers les opérateurs - quelque chose à retenir lors de la fête de Thanksgiving en Amérique du Nord.

Comment les espaces gagnent de l’argent : des bureaux, et ensuite plus 

Les espaces de coworking gagnent la majorité de leurs revenus, sans surprise, par la location de bureaux (61%). Un espace sur dix gagne la totalité de son argent grâce à la location de bureaux.  

Les espaces gagnent en moyenne dix pour cent de leurs revenus de la location de salles de réunion et d’espaces événementiels  (10% chacun). La nourriture et les boissons rapportent 5%, et la vente de tickets pour des ateliers ou autres événements rapportent encore 5%. Contrairement aux centres d'affaires, les espaces de coworking vivent seulement d’une très petite partie des services de bureaux virtuels (3%). 

Au moins un tiers des espaces de coworking offrent tous ces services comme un forfait tout compris, sans frais supplémentaires. Les infrastructures telles que les salles de réunion sont souvent intégrées dans les prix de location des bureaux. D’autres sources de revenus identifiées par l'étude comprennent les frais d'adhésion, les marchandises, les services de soutien public, les lignes téléphoniques fixes, les commissions, la location de bureaux privés, et même la vente d'œuvres de la galerie d’art interne. 

Dans les sources de revenus il y a des différences entre les petits et les grands espaces de coworking. Plus il y a de membres, plus le revenu de la location de salles de réunion particulières est élevé. Les grands espaces sont aussi plus susceptibles de vendre des services de bureaux virtuels.

La grande question : les opérateurs d’espaces de coworking peuvent-ils faire de l'argent?

En moyenne, 40% des espaces de coworking sont rentables, selon les réponses à la seconde étude mondiale sur le coworking. Ce chiffre initialement décevant masque certains facteurs plus complexes.

Tout d'abord, il convient de noter que très peu d'entreprises, dans tous les domaines, réalisent  un bénéfice dans leurs premiers mois d’existence. Et actuellement, plus de la moitié de tous les espaces de coworking en réalisent en moins d'un an. Le fait que la majorité des espaces ne fassent pas de profits pourrait avoir beaucoup à voir avec la jeunesse du mouvement.

Une autre limitation importante est la forme de l'entreprise. Si 13% de tous les espaces utilisent une forme d'organisation à but non lucratif, les gains économiques sont placés derrière les gains sociaux pour une partie du secteur.

En outre, 74% des opérateurs d’espaces de coworking maintiennent un deuxième emploi en plus de leurs fonctions de gestion. Comme la majorité des coworkers ressentent un coup de fouet à leurs conditions de travail, il faut donc que les gestionnaires observent également des avantages liés au fait de travailler dans leur propre espace.

Et finalement, l'image de long terme devrait être gardée à l'esprit. La deuxième étude mondiale sur le coworking montre que 72% de tous les espaces de coworking deviennent rentables après plus de deux ans de fonctionnement.Pour  les espaces de coworking gérés par le secteur privé (ceux qui ne sont pas à but non lucratif ou gérés par le gouvernement), le taux de rentabilité après plus de deux ans est encore plus élevé : 87%. 

Trois facteurs principaux peuvent être identifiés comme des éléments essentiels pour un espace de coworking rentable:

L'âge de l'espace de coworking: sans surprise, les espaces nouvellement ouverts ne font pas de profits à partir du jour où ils ouvrent leurs portes.

Le nombre de membres :il y a une relation évidente entre le nombre de membres et l'âge d'un espace de coworking, et cette relation est également statistiquement significative. Toutefois, tous les espaces de coworking n’ont pas la capacité illimitée de prendre de nouveaux membres.

Les opérateurs d’espaces de coworking et leurs autres emplois: ce point est crucial, surtout pour les petits et jeunes espaces. Le bénéfice est ici réalisé non pas directement grâce à la location de bureaux, mais indirectement par l'opération renforcée de leurs professions secondaires.

Plus il y a d’adhésions, plus il y a de bénéfices

Soixante dix pour cent de tous les espaces de coworking à gestion privée qui comptent 50 membres ou plus réalisent des bénéfices. Seulement un espace sur cinq dans cette catégorie subit des pertes. Les espaces de coworking ayant entre 10 et 49 membres ont un taux de rentabilité d'environ 40% - proche de la moyenne globale. Plus ils prennent de membres, plus ils deviennent rentables. Les économies d'échelle affectent également les espaces de coworking.

La plupart des difficultés sont subies par les petits espaces avec moins de dix membres, dont 56% d'entre eux déclarent une perte. Même si ils paient un loyer moins élevé et ont des coûts d'exploitation inférieurs, seulement un quart des petits espaces réalisent un bénéfice direct. Il est important de se rappeler que les plus petits espaces sont également nouveaux, ils peuvent se développer au fil du temps pour améliorer leur modèle d'affaires et augmenter leur nombre d'adhésions, si désiré.

Un espace fonctionne mieux quand il est en fonctionnement depuis longtemps

Les espaces de coworking qui réussissent attirent plus de membres et sont capables de se développer. Ceux qui sont infructueux ferment. Heureusement, ce dernier cas est moins fréquent. Neuf espaces de coworking à gestion privée sur dix effectuent un bénéfice après deux ans de fonctionnement. La plupart des espaces deviennent rentables entre la première et la deuxième année. Les plus jeunes espaces de coworking sont les moins rentables, en partie en raison de leur âge.

Parce que plus de 50% des espaces de coworking ne sont pas plus vieux que douze mois, ils tirent vers le bas la moyenne de façon significative. La perspective négative pour le marché du coworking est donc le simple résultat de l'âge du secteur. 

Les petits espaces peuvent aussi devenir rentables, il faut juste plus de temps

A quoi ressemble la situation si les espaces de coworking, ont une capacité limitée et ne peuvent pas (ou ne veulent pas) accroître le nombre de leurs adhésions ? Les données du sondage montrent que même les deux tiers des espaces de moins de 30 membres deviennent profitables après deux ans. Un autre tiers a signalé au moins ne pas avoir de pertes après ce délai de fonctionnement. 

Les chiffres suggèrent que 30% des espaces de coworking à gestion privée avec moins de 30 membres continuent de fonctionner à perte, après deux ans, un fait qui pourrait menacer leur existence. 7% de ces espaces sont au seuil de rentabilité. 

Un deuxième emploi nécessaire, en particulier au début 

Cependant, la distinction entre les profits directs et indirects est cruciale, surtout pour les petits espaces. Un bon espace de coworking est construit pour le bénéfice de ses membres. En travaillant dans un tel espace de travail collaboratif, les membres développent leur réseau professionnel, maintiennent leurs compétences et leurs connaissances à jour, et 40% déclarent des revenus plus élevés. Ce qui fonctionne pour les coworkers devrait aussi fonctionner pour les opérateurs d’espaces de coworking qui s’assoient à leurs côtés.

Ces fondateurs de petits espaces doivent faire un plus grand investissement initial, mais ils sont également capables d'avoir plus d'influence dans l'élaboration de l'aspect et de la convivialité de leur lieu de travail. Leur second emploi bénéficie par la suite de l'augmentation de leurs réseaux.

Les données du sondage montrent que 64% des opérateurs d’espaces de coworking qui travaillent à temps plein, avec moins de 30 membres, gagnent un revenu qui est dans la moyenne ou au-dessus de la moyenne, par rapport à la population générale active. Mais ce chiffre est plus élevé pour les opérateurs qui maintiennent un deuxième emploi à côté, avec 79% de ce groupe qui déclarent un revenu  moyen ou au-dessus des revenus moyens. Quant aux coworkers normaux, 83% déclarent recevoir cette hauteur du revenu.

:::

La 2ème enquête mondiale sur le coworking:

L’anniversaire des espaces de coworking

Quelle est la profitabilité d’un espace de coworking?

Prévisions de coworking 2012

Ce que les membres de coworking veulent

Les membres d’un espace de coworking

Comment les travailleurs indépendants, employés et entrepreneurs collaborent-ils ?

Le développement des espaces de coworking

L’interaction entre et au sein des espaces de coworking

comments powered by Disqus
Coworking Resources from A to Z
Profitability of Coworking Spaces