Essensys Coworking Management Software

Espaces

Quand la sphère publique soutient le coworking: l’exemple de la France

La Cantine, Paris

Nexudus - The white-lable management system for coworking spaces
The Profitability Of Coworking Spaces
Coworking Library
The Global Coworking Survey Newsletter
Pixel

Antoine Van den Broek, cofondateur de l’espace parisien Mutinerie, déclare que « sans le soutien des collectivités publiques, certains projets n’auraient jamais pu voir le jour ». Néanmoins, Antoine souligne aussi que cette stratégie demeure très « top down » et contraste avec le développement du coworking dans le reste de l'Europe, qui est principalement porté par des entrepreneurs.

Dès lors que des pôles de compétitivité ou de grandes entreprises rejoignent des projets d'espaces de coworking, les collectivités qui ont pour objectif le développement économique de leur territoire, sont alors plus enclines à faire des compromis pour bénéficier de la présence ou du soutien d’un employeur attractif. A l’instar des pôles de compétitivités, cette stratégie pourrait notamment conduire à une thématisation de certains espaces de coworking. « Voilà pourquoi il est important  d’imaginer le coworking en tant que réseau d’espaces interconnectés », répond Nathanaël. 

Le rôle de l'acteur public est amené à évoluer

La force des collectivités publiques réside dans leur capacité à mobiliser les acteurs et à disséminer l’information. En France, elles ont permis de sensibiliser les acteurs privés, comme ceux du secteur public, de manière rapide et efficace. Enfin, au pouvoir de diffusion de l'information, s’additionne un pouvoir de connexion. C'est en effet parce qu’elles ont une vue globale du développement économique dans leur région, qu'elles sont aussi capables d’identifier les parties prenantes à impliquer dans un futur projet de coworking.  

L’appel à projet de 2012 ne fût ouvert qu’aux associations (incluant collectivités locales, pôles de compétitivités ou fédérations d’entreprises) et privilégie donc des regroupements pour la plupart crées ex nihilo. Cette approche contraste encore une fois avec l’aspect spontané qui caractérisait jusqu’à présent les espaces de coworking. « J’aurai préféré que ce soit différent. Il est important que ces projets soient lancés par les entrepreneurs »,  déclare Antoine de l’espace Mutinerie. 

Une situation problèmatique lorsqu'on sait que beaucoup de collectivités se sont inspirées d’initiatives existantes ou ont demandé conseil auprès des entrepreneurs s’étant lancés dans la création d’un espace de coworking. 

Cependant, le rôle de l’acteur public et la nature de son soutien pourraient être amenés à évolué. Les fonds de l'appel à projet précité ne financent pas intégralement toutes les dépenses du projet. Ces fonds sont davantage des aides à l’amorçage, ce qui dénote « un changement d’état d’esprit des collectivités publiques », remarque Antoine. Cette stratégie permet de responsabiliser les acteurs par rapport à un système de subventions classiques et constituerait un mode de financement davantage péren. Le rôle des collectivités pourrait alors évoluer. Elles pourraient plus identifier les initiatives méritant un soutien et qu'établir les programmes de financement. Dans cette perspective, le rôle des collectivités publiques s’orienterait vers la fonction de « curateur ». 



 

Previous | 1 | 2 | Next
comments powered by Disqus
Coworking Resources from A to Z
Profitability of Coworking Spaces