Take part in the 5th Global Coworking Survey

Villes

Coworking en Espagne

De nombreux espaces de coworking en Espagne sont fondés par des architectes, comme l’Espacio 6B à Madrid...

Work anywhere, anytime! Book on-demand spaces on the world’s largest platform. Save money and be more productive.
Suivez deskmag sur Twitter
The 1st Coworking Unconference in Asia - Bali - January 30 & 31, 2015
Thanks for supporting Deskmag!
Au cours des deux dernières années, le nombre d’espaces de coworking en Espagne a augmenté à un rythme supérieur à celui de la moyenne mondiale. Cette augmentation spectaculaire peut s'expliquer par un certain nombre de facteurs, qui ne sont pas différents de ceux expérimentés dans le reste du monde, à savoir, le ralentissement économique, le nombre croissant de travailleurs indépendants et de startups flexibles, et l'évolution vers des modèles de collaboration économique. Il existe néanmoins certains facteurs qui distinguent la scène du coworking espagnol de celle des autres pays. Dans cet article, nous explorons ces différences et regardons d’un peu plus près le mouvement au pays du soleil et des tapas.

L'espace de coworking espagnol moyen est petit et intime avec moins de 20 bureaux, et géré par un opérateur d'espace de coworking qui (très) récemment intègre les valeurs de coworking dans ce qui n’était à l'origine qu’un bureau partagé. Plus couramment en Espagne qu'ailleurs, les espaces de coworking ont évolué à partir de la transformation de studios de création privés, et marchent encore en tandem avec l’activité du fondateur. Certains d'entre eux ont des proets d'extension, suite au succès du coworking dans leur espace.

Certes ce profil pourrait décrire n'importe quel espace de coworking dans le monde. Mais ce qui distingue l'Espagne des autres pays, c’est que ces entreprises sont pour la plupart des studios d'architecture, un secteur dévasté par la crise.

«Construire» des espaces 

Les temps sont terribles pour les architectes en Espagne. La bulle de construction qui a commencé à gonfler au début des années 2000 a éclaté il y a quelques années, marquant une baisse de 70% dans la construction nationale. A Barcelone par exemple, plus de 50% des cabinets d'architectes ont été contraints de fermer.

«Une partie de cette situaion découle du fait que les étudiants espagnols en architecture sont qualifiés pour signer de grands projets, immédiatement après l'obtention du diplôme, sans faire de projets en intérimaire», a expliqué Edgar Gonzalez, professeur en architecture et auteur de son blog design éponyme. "Pour cette raison, il y a un nombre beaucoup plus élevé de cabinets d'architecture de moins de dix employés, que dans d'autres pays." Ce qui signifie que beaucoup plus d’entreprises sont touchées par la crise.

En fait, lorsque le secteur de la construction - jadis si prospère - est devenu infirme, 20% de ces centaines d'entreprises ont eu besoin d’une activité supplémentaire. «Les architectes exigent beaucoup d'espace, de grands bureaux et un environnement de travail ouvert», a déclaré Edgar. Le partage de bureau a été pour beaucoup quelque chose de naturel et adapté.

Certains de ces espaces – de même que les studios de designe intérieur et de multimedia – ont ensuite évolué au-delà du concept de bureau partagé et adopté la philosophie de coworking. En Espagne, ces nouveaux espaces de coworking sont la dernière itération d'un bureau partagé, ayant évolué dans leur rôle d'espace de travail collaboratif axé sur la communauté. Il existe de nombreux espaces qui sont considérés comme les plus réussis du monde coworking, et qui à l'origine viennent de tout autre chose.

Le secteur espagnol de l’architecture est donc une force importante dans le mouvement du coworking, et est un point important à considérer lors de l’analyse de la croissance et du potentiel de la scène espagnole pour le coworking.

Culture Pop 

L'explosion du nombre d'espaces de coworking a rendu le mot « coworking » très populaire (suffisamment pour justifier une Conférence Espagnole sur le Coworking), mais aussi très à la mode. 

La popularité du mouvement a suscité l'émergence de plusieurs dizaines de centres d'affaires et de bureaux privés offrant la «location de bureaux» sous le nom de «coworking». Cette situation est préoccupante pour certains défenseurs du coworking en Espagne, qui estiment que l'émergence de «faux espaces de coworking» peut porter atteinte à l'image du mouvement réel et à ses valeurs.

Que ces espaces de coworking soient menacés par ces contrefaçons reste un point discutable. Lors de la Conférence sur le Coworking en Espagne ce mois-ci, des avis opposés à ce point ont été présentés.

«Je ne pense pas que ce soit un problème (que les bureaux partagés se fassent incorrectement appeler espaces de coworking). Le vrai coworking évolue de plus en plus chaque mois ... et les travailleurs indépendants créatifs choisissent des espaces de coworking parmi d’autres espaces.», a déclaré Cristina Martínez-Sandoval du Gracia Work Center à Barcelone.

Il y aura toujours une différence d’opinion, mais la majorité penche d’un côté. Les statistiques de Deskmag sur la 2ème Etude Mondiale sur le Coworking montrent que les opérateurs d’espaces de coworking n’ont rien à craindre des centres d'affaires.

En effet, le simple fait que le coworking soit en vogue prouve à quel point le mouvement réussi avec brio en Espagne. Exploiter ce succès et le dévier vers d'autres, comme à de plus petites villes d’Espagne est un véritable défi pour la communauté du coworking.

Tradition

«Nous sommes les évangélistes du coworking ! Séville est une ville très traditionnelle. Il est difficile de faire comprendre aux gens pourquoi ils devraient travailler ensemble, de leur faire comprendre que la collaboration est une bonne chose » - Jaime Aranda, workINcompany à Séville.

L'autre défi de la communauté espagnole est en contraste avec la popularité du coworking : les espagnols se méfient de la collaboration dans le domaine professionnel. La culture espagnole est très traditionnelle. Bien que peut-être dans une moindre mesure à Madrid et Barcelone, même les habitants de quelques-unes des plus grandes villes s'accrochent aux valeurs traditionnelles de travail. Alors que les espagnols sont socialement engageants et communautaires, la peur du vol d'idée prévaut dans leur environnement de travail.

Le plus grand défi auquel sont confrontés les opérateurs d’espaces de coworking actuels ou futurs est de savoir comment susciter un changement culturel, et l'importance de la façon dont une idée est exécutée, non pas seulement l'idée elle-même. Néanmoins, parler à des centaines de passionnés de coworking en Espagne est savoir qu'ils sont en bonne voie.

:::

To find and book coworking spaces in Spain, visit Deskwanted.

comments powered by Disqus
La deuxième enquête mondiale du coworking
Share your knowledge and discuss Coworking!