Actualités

Steelcase cartographie le travail en entreprise à travers les cultures

Cartographie des différentes cultures - Etude "Culture Code" par Steelcase

Work anywhere, anytime! Book on-demand spaces on the world’s largest platform. Save money and be more productive.
Suivez deskmag sur Twitter
Coworking Europe 2014 will be organized on November 24th, 25th and 26th in Lisbon, Portugal.
Thanks for supporting Deskmag!

Les valeurs favorisant l’adoption du télétravail par les entreprises 

Afin d’envisager des pistes pour optimiser l’espace de travail, les cultures ont été étudiées selon leur tolérance à la densité d’occupation et leur désir de travailler dans d’autres lieux. Trois groupes se distinguent et on remarque que moins la hiérarchie est culturellement importante plus le coworking et le télétravail pourraient être envisagés comme des solutions pour optimiser de l’espace de travail. Dans ces mêmes cultures, les travailleurs semblent être capable de naviguer à travers un réseau d’espaces de travail (Business centers, transports, espace de coworking ou autres tiers-lieux). C’est le cas aux Etats-Unis ainsi qu’en Grande Bretagne, où la séparation entre vie privée et vie professionnelle étant moins prononcée, les employés sont amenés à travailler dans différents lieux quand les autres cultures étudiées séparent plus clairement les heures de bureaux du temps personnel.

Mais au-delà de cette séparation, c’est bien la confiance qui, d’après l’étude, permet aux employés de travailler dans ce “réseaux d’espaces de travail”. Car dans des pays ou la culture managériale est plus basée sur le contrôle que sur la confiance, comme en France, en Espagne ou encore en Chine, il apparaît davantage pertinent pour les managers de contrôler la productivité des employés sur le lieu de travail classique. Un élément intéressant quand on sait que l’Espagne est l’un des pays possédant le plus d’espaces de coworking par habitant.

Qui dit confiance, dit aussi collaboration. Et une fois encore ce sont les 4 mêmes pays (voir schéma), rejoints par l'Inde, qui semblent prôner le plus la collaboration. D’après Steelcase, dans les cultures ayant une grande tolérance à l'incertitude, les travailleurs sont plus enclins à partager l’information. Pour celles moins tolérantes à l'incertitude, Steelcase propose notamment de s’appuyer sur les lieux de socialisations propres à chaque culture, et de les intégrer dans l'espace de manière à favoriser la collaboration. 

Même si il semble d’après l’étude, que certains pays soient culturellement plus enclins à adopter le télétravail, cette conclusion est à nuancer: l’étude ne concerne que les espaces de travail des grandes entreprises et donc une population des salariés. L’adoption du coworking par les entreprises n’est en effet pas systématiquenent synchronisée avec l'adoption du coworking par les entrepreneurs. Néanmoins cette étude rappelle que l’approche interculturelle dans le design des espaces de coworking demeure un champ d’étude à explorer. On attend avec impatience une comparaison interculturelle du design des espaces de coworking.

 Références:

«Culture Code» - L’étude complète par Steelcase
« Same but different: Mapping the pattern of work cultures» 

 

Previous | 1 | 2 | Next
comments powered by Disqus
La deuxième enquête mondiale du coworking
The History Of Coworking In A Timeline