Espaces de coworking

Espaces de coworking: comment réussir grâce au crowdfunding

Les fondateurs du HUB Oakland (campagne Kickstarter)

CoworkingShop.com - Support deskmag and get a service or product in return
Suivez deskmag sur Twitter
Nexudus Spaces. The white-label software to manage your coworking space.
Coworking Spain - Madrid 25+26 ABR
Qui n’a pas un jour rêvé de financer son projet grâce au crowdfunding ? Même si le risque d'échec peut dissuader certains, parmi tous les projets entrepris, ceux des espaces de coworking possèdent un atout majeur. Celui de mobiliser une communauté prête à mettre les mains dans le cambouis... numérique. Votre projet semble trop local, ou vous ne pensez tout simplement pas avoir l’expertise nécessaire ? Que nenni, Deskmag vous transmet les trucs et astuces d’espaces de coworking ayant réussi leurs campagnes !

Une campagne de crowdfunding rondement menée peut déterminer l’identité de la communauté de l’espace ou tout simplement le faire connaître au plus grand nombre. Elle peut aussi prouver la mobilisation et l'efficacité de celle-ci, peut importe le budget demandé. Enfin le crowdfunding peut s’avérer être un parfait outil pour trouver de nouveaux partenaires. Voici les différentes stratégies du HUB Oakland, d’Industry à Charlotte, NC et de Laptop à Paris. 

Ne pas hésiter à voir grand

Miser sur le crowdfunding pour financer la création d’un espace de coworking, c’est le pari un peu fou de l’équipe du désormais HUB Oakland. Pari gagné grâce au soutien de plus de 1200 contributeurs qui ont permis au projet d’excéder en Mai 2013 de plus de 40%  la somme demandée sur la plateforme Kickstarter, et atteindre près de 142.000 dollars. 

« Il n’y avait pas de sortie de secours possible, l’échec n’était tout simplement pas une option », racontent Konda Mason et Lisa Chacon, Co-directrices de l’espace ainsi qu'Ashara Ekundayo,directrice des affaires extérieures et en charge de la communauté. En fait, l’exemple du HUB Oakland prouve surtout une chose: que la communauté rassemblée autour du coworking peut être suffisamment grande pour financer des projets importants, du moins si l’on adopte la bonne stratégie. La campagne a duré près d’un mois pendant lequel l’équipe s’est consacrée entièrement à celle-ci. Que ce soit en début comme en fin de campagne, l’équipe du projet soutient « la campagne ne s'est jamais arrêtée, nous ne nous sommes jamais arrêtées, et nous avions même installé un lit dans l’une des salles ».

Pour pouvoir soutenir ce rythme et garantir leur succès, l’équipe a choisi d’engager une agence experte en crowdfunding pour pouvoir établir et gérer la stratégie de la campagne. « Elle avait à la fois un rôle d’initiateur et de mise en œuvre, son aide fut cruciale dans la création de notre message et dans la gestion de tous les contacts ! », raconte l’équipe fondatrice. Celle dernière était déjà impliquée depuis plus d’un an et demi dans la ville d’Oakland et bénéficiait déjà d’une bonne réputation, mais la stratégie établie par Collective Agency montre à quel point le crowdfunding peut aussi être puissant outil de communication et d'implication de communauté. La campagne a en effet démarré trois mois avant que le projet n'apparaisse sur Kickstarter, temps nécessaire à la création la vidéo et à l’élaboration d’une communication cohérente: il faut en effet savoir raconter l’histoire du projet et ne pas hésiter à montrer la communauté. 

Ce côté « story telling », se retrouve même dans les mots clefs du projet. Ainsi, la phrase « what-makes-you-come-alive », ou « ce qui vous fait sentir vivant », que l’on peut entendre dès les premières minutes de la vidéo, est même reprise dans l’url sur Kickstarter ainsi que dans de nombreuses vidéos Youtube. Enfin si vous tapez ComeAliveWith.Us, Google vous redirige directement vers la page Kickstarter du projet. 

Projet local ou pas local ?

Beaucoup de porteurs de projet pensent que leur projet est trop local pour être suffisamment financé. Mais tout peut résider dans la communication. Ainsi, le logo du HUB, le réseau d’espaces de coworking, paraissant trop formel, celui-ci a été personnalisé en le mixant avec un chêne (oak), symbole de la ville d’Oakland. La stratégie atteint ainsi deux objectifs: elle paraît plus cohérente pour un projet local, mais permet aussi d’éviter la répétition du mot Oakland sur la page, attirant ainsi aussi des non-résidents !

Autre moyen pour mobiliser sa communauté, l’équipe a organisé une soirée pour célébrer le démarrage de la campagne Kickstarter. De plus, une des stratégies gagnantes du HUB Oakland fut d'utiliser son réseau. D’une part en sélectionnant de « champions » ayant pour mission de communiquer dans leurs propres réseaux, mais aussi grâce à celui du HUB, un réseau international comptant des milliers de membres acquis au coworking. « Nous avons décidé d’impliquer la communauté du HUB pour montrer que le HUB Oakland pouvait être le premier d’une longue série d'espaces coworking financés en ligne et interpeller les gens: qui sera le prochain ? », déclarent les dirigeantes de l’espace. 

▶ Page suivante: Réussir seul sa première expérience de crowdfunding

Previous | 1 | 2 | Next
comments powered by Disqus
La deuxième enquête mondiale du coworking
The History Of Coworking In A Timeline